Archive dans 19 juin 2019

Ingénieur de recherche : modélisation numérique des matériaux

Type d’emploi : Ingénieur(e)

Niveau de formation : Doctorat

Lieu de travail : LEM, Châtillon

Description de l’offre

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2000 personnes. Placé sous la tutelle du ministère de la défense, il dispose d’un budget de 230 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA.

Le Département Matériaux et Structures intervient notamment dans la mise au point de nouveaux matériaux. En intégrant l’ensemble des étapes (développement, caractérisation, dimensionnement), le temps caractéristique de mise au point de matériaux se mesure en dizaines d’années. Les développements observés aujourd’hui dans le domaine de la modélisation et l’augmentation de la puissance des moyens de calcul doivent permettre de diviser ce délai par un facteur 2 ou 3. C’est dans ce contexte que l’ONERA développe un axe stratégique « Matériau numérique » visant à déployer une suite logicielle de modélisations numériques. Cette suite a pour objectif d’établir le lien entre chimie, microstructures et propriétés afin de remplacer de nombreuses campagnes expérimentales par des simulations sur des échantillons virtuels arbitraires.

Les modèles concernés sont évidemment multiphysiques (thermodynamique, mécanique, endommagement) et font appel à une démarche multi-échelle séquentielle en raison de l’immense différence des échelles d’espace et de temps qui sépare les lois de base de la physique et les dimensions et durée de vie d’une pièce aéronautique. L’enjeu est donc de maîtriser le passage d’information entre les différentes échelles afin de consolider le caractère quantitatif et prédictif de la démarche.

Au sein du Laboratoire d’Etude des Microstructures, Unité Mixte de Recherche ONERA-CNRS intégrée au Département Matériaux et Structures (DMAS) de l’ONERA, vous avez en charge des activités de recherche basées sur l’approche des matériaux à l’échelle mésoscopique de leur microstructure. Cela inclut le développement de méthodes continues multiphysiques pour modéliser l’évolution microstructurale des matériaux et l’impact de ces microstructures sur les propriétés d’usage (comportement mécanique, durée de vie). Il s’agira de mettre en œuvre différentes théories (méthode des champs de phase, mécanique des milieux continus, plasticité discrète et continue, endommagement) dans une approche de transition d’échelle (passages discret-continu et méso-macro).

Profil souhaité :

Le candidat, titulaire d’un doctorat, dispose d’une expertise en physique des matériaux et en modélisation numérique à différentes échelles. Une solide connaissance de la physique statistique, de la  thermodynamique hors équilibre et de la mécanique des solides, aux échelles discrète et continue, est importante. La maitrise de l’anglais est indispensable (lu, écrit, parlé). Le candidat développera et étendra les interactions du LEM avec ses partenaires académiques.

Merci d’envoyer votre candidature (CV et lettre de motivation) à : Alphonse.Finel@onera.fr