Le Laboratoire

Créé en 1988, le LEM est une unité mixte de recherche CNRS-ONERA, regroupant des permanents de l'ONERA, du CNRS et de l'Université. Côté CNRS, l'unité est rattachée à l'Institut de Physique (INP), avec un rattachement secondaire à l'Institut de Chimie (INC). Côté ONERA, le LEM est une unité du département Matériaux et Structures (DMAS). Enfin, le LEM est rattaché à l'Université Paris Saclay et est membre de deux LabEx (LaSIPS et NanoSaclay).

Les recherches menées visent principalement à étudier les microstructures se développant dans les matériaux ainsi que la modélisation et la caractérisation des systèmes de faible dimension. En plus de ses collaborations externes avec le monde académique et industriel, le LEM interagit fortement avec d'autres Unités et Départements de l'ONERA avec l'ambition de développer et d'optimiser les propriétés des matériaux pour l'aéronautique et l'espace. Le LEM est actuellement situé sur le site ONERA de Châtillon. Un déménagement est prévu à moyen terme sur le Plateau de Saclay pour rejoindre le site ONERA de Palaiseau.

Organisation

Le LEM est dirigé par Dr. Alphonse Finel (Directeur) et Dr. Yann Le Bouar (Directeur adjoint). La vie au laboratoire s’articule autour du Conseil de Laboratoire qui, compte-tenu de la taille de l’unité, réunit tous les personnels. Le Conseil de Laboratoire est un lieu d’échange d’informations de toutes natures (scientifiques, administratives, institutionnelles) entre les membres du laboratoire. Le directeur y présente l’utilisation des moyens financiers et l’évolution des ressources en cours d’exercice. Le Conseil de Laboratoire donne également son avis sur l’utilisation des moyens affectés à l’unité.

Equipements

Le laboratoire dispose d’installations expérimentales pour synthétiser et caractériser de nombreux types de matériaux étudiés dans nos différents projets de recherche telles que la microscopie électronique en transmission, la diffraction aux rayons X, la synthèse CVD,... Sur le plan de la simulation numérique, nous maintenons plusieurs grappes de calcul dont les spécificités sont optimisées pour nos modélisations à différentes échelles.